La Gestion du Poids grâce à la Chronobiologie est une manière de s'alimenter en respectant les sécrétions hormonales et enzymatiques du corps.

Elle va à l'encontre de certaines de nos habitudes alimentaires mais les effets sur la santé pourraient s'avérer positifs. 

C'est une approche intéressante de la nutrition (parfois, il est vrai, à contre-courant total avec la diététique traditionnelle) basée sur l'horloge biologique humaine. Nous le savons, l'activité de nos cellules évolue selon les heures de la journée. Notre horloge interne (et son corolaire l'activité hormonale) commande à chaque instant les missions de nos cellules : stockage, destockage, production, élimination…. 

En calquant nos apports alimentaires sur l'activité cellulaire, on agit dans le sens du rythme biologique et on évite ainsi de favoriser certains processus indésirables, comme le stockage des graisses dans des territoires disgracieux.

Que faut-il manger ? Et surtout quand ?

Le statut inné de l'être humain est celui de carnivore-fructivore. Il a «dévié » vers celui d'omnivore à prédominance végétarienne, modifiant ainsi la programmation naturelle de son alimentation. Il faut donc retrouver le schéma alimentaire journalier du « chasseur-cueilleur », à savoir :

  • gras le matin

  • dense le midi

  • sucré l'après-midi

  • léger le soir

Les cellules stockent le matin et déstockent la nuit

Le matin, le midi et jusqu'en milieu d'après-midi, certaines cellules stockent :

Cellules des tissus « nobles » :

  • musculaires,

  • osseux,

  • nerveux,

  • sanguins,

  • organes,

  • peau …

Elles stockent des matières premières (acides gras, acides aminés, sucres) en vue de leur utilisation ultérieure, durant la phase de sommeil nocturne, siège de toutes les activités : constructions, réparations, restructurations, renouvellements cellulaires. L'activité des cellules « nobles » est intense la nuit !

Pourquoi manger les aliments gras le matin ?

Il est préférable de manger les aliments gras le matin. Car à cette période de la journée, la sécrétion d'enzymes spécialisées dans la digestion des graisses (lipases) est maximale. Les graisses peuvent ainsi être réduites en petites fractions (acides gras), facilement stockables dans les cellules « nobles » et servir durant la nuit, soit de carburant énergétique, soit de matériau de construction. C'est un rempart contre l'amassage de graisses dans les autres cellules, cellules « tiroirs » (adipeuses), inertes, qui forment les tissus adipeux.

Au même moment, le taux de sucre sanguin (glycémie) a tendance à augmenter, sous l'effet des sécrétions hormonales de « l'éveil ». Afin d'éviter un pic (et parce que la métabolisation des sucres interagit sur celle des graisses), on évitera donc les aliments riches en sucres simples au petit-déjeuner (confiture, miel, poudre cacaotée, jus de fruit…), responsables du coup de pompe de 11h (phénomène d'hypoglycémie réactionnelle).

Les protéines animales et les féculents à midi

Le midi, la digestion des protéines et des amidons (sucres complexes) est facilitée, grâce à une sécrétion en quantité d'enzymes spécifiques (protéases et amylases). Ces enzymes permettent de fractionner les protéines en acides aminés et les amidons en sucres simples. Comme les acides gras, ces petites molécules sont des matériaux cellulaires essentiels à l'intense activité de « régénération » nocturne.

On conseillera donc de consommer les aliments riches en protéines (viandes, volailles, poissons) plutôt le midi. La remarque est la même concernant les féculents (aliments riches en amidons) comme les pâtes, le riz, la semoule, les pommes de terre…A ce moment de la journée, la digestion de ces deux catégories d'aliments n'en sera qu'améliorée.

Le sucré en milieu/fin d'après-midi

Le sucré est utilisé dans la 2ème moitié de l'après-midi pour son caractère apaisant et sa disponibilité immédiate. En milieu d'après-midi apparaît en effet un pic d'insuline, l'hormone de prise en charge des sucres. En l'absence de ravitaillement, l'insuline « épuise » le sucre sanguin, avivant ainsi le besoin de sucre (phénomène d'hypoglycémie) et donc la sensation de faim, la lassitude, la nervosité…

C'est le bon moment pour « carburer » avec un peu de sucre (toujours avec la modération qui s'impose). La métabolisation des sucres rapides et semi-rapides étant facilitée par la présence d'insuline, ils n'auront pas vocation à être stockés, et permettront d'éviter l'oxydation des précieuses protéines.

Les poissons et les légumes verts le soir

Le soir, les cellules « nobles » se préparent à leur intense période d'activité nocturne. Elles ont emmagasinées durant la journée des stocks de matières premières (acides gras, acides aminés, sucres) et ne sont plus « réceptives » à ces heures de la journée. 

Parallèlement, il n'y a pratiquement plus de sécrétions digestives, ce qui ralentit considérablement l'assimilation des aliments. Comme la métabolisation est réduite, le risque de stockage dans les cellules « tiroirs » des tissus adipeux (qui ont, elles, toujours « porte ouverte » !) est élevé. Le repas du soir devra donc être léger.

Quelques restrictions

Dans tous les cas, si vous souhaitez tenter cette « réorganisation alimentaire » seul(e), il est impératif de demander à votre médecin traitant de procéder à un bilan biologique avant d'entamer la démarche.

Par ailleurs, des restrictions s'appliquent aux sportifs souffrant de problèmes métaboliques : diabète, hypercholestérolémie, acide urique…Seuls les régimes adaptés à ces pathologies et prescrits par votre médécin font autorité (régimes «diabétique », « hypocholestérolémiant » ou « hypouricémiant »).

Sans rentrer dans d'interminables querelles de clocher, cet éclairage sur la « bio nutrition » a le mérite de constituer une approche intellectuellement intéressante, que chacun dans une démarche tout à fait personnelle, est libre de s'approprier ou non (en ne manquant pas d'en référer toujours à un professionnel de santé, le mieux placé étant le médecin traitant).

Je suis un paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte et me modifier. C'est facile.

  • w-googleplus
  • Twitter Clean
  • w-facebook
  • w-linkedin

1 rue de Moscou 91300 MASSY

8 rue de La Belle Feuille

92100 BOULOGNE BILLANCOURT

Tel Massy:01 69 30 47 84   Tel Boulogne: 0986538916

                                  Doctolib.fr

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now